Collection : ZAK

Veuillez vous connecter avant d'ajouter le produit à la liste de souhaits

Housse de couette

100% Coton, Qualité Pur Coton

+ En savoir plus

Veuillez vous connecter avant d'ajouter le produit à la liste de souhaits

Collection : ZAK

Housse de couette

100% Coton, Qualité Pur Coton

+ En savoir plus

Dès 25,00€ 50,00€

Vérifier la disponibilité en boutique
pour retrait gratuit sous 2h.

Livraison OFFERTE en boutique

EXCLU SOLDES : Livraison OFFERTE à domicile

Plus d'infos sur la livraison et les retours gratuits

Caractéristiques

Le produit en détails
  • 140 x 200 cm
  • 100% Coton, Qualité Pur Coton
Guide d’entretien

Suivez nos conseils d'entretien pour conserver la qualité de votre linge de maison.

  • Lavage à la machine 40°C, cycle modéré
  • Pas d’entretien professionnel à sec
  • Repasser à une température maximale de semelle de fer de 150°C
  • Séchage en tambour autorisé, température modérée 60°C
  • Pas de blanchiment
Label

Nos produits certifiés Oeko-Tex standard 100 sont exempts de substances nocives pouvant nuire à la santé et à l’environnement. Carré Blanc s’engage à utiliser les textiles les plus écologiques possibles pour la fabrication de son linge de maison, c’est pourquoi ce label fiable nous assure une production responsable et éthique, en phase avec nos valeurs.

Description produit

Housse de couette Zak imprimée 100% coton en toile renforcée (57 fils/cm²).

Originale et graphique, cette housse de couette d'inspiration safari accompagnera vos enfants dans ses rêves empreints d'évasion. 

Grâce à ses coloris ivoire et lin, la collection Zak s'accorde facilement avec la décoration de la chambre.

Les petits craqueront pour son imprimé animalier et son all-over camouflage qui rappellent la savane.

Un drap housse et une taie d'oreiller complètent la parure de lit Zak

 

Housse de couette : finition bouteille

Avis clients (2)

N
tres bel article de tres bonne qualite
Nathalie P. le 07/09/2018
X
Très bien pour décorer un lit d'enfant sur le thème de la savane ou de l'Afrique.
Xavier C. le 05/08/2018